Inscription
Info pratique
language
Langue: Français
date_range
Du samedi 22 août au dimanche 23 août 2020
room
Internat de Berlaymont - Drève d’Argenteuil, 10-D - 1410 Waterloo
assessment
Formation de base

Les situations varient d’un pays à l’autre, mais partout, en Europe et même dans le monde, on est désolé de constater une montée de l’extrême droite. De la France à l’Italie, de l’Espagne au Danemark et du Brésil à l’Inde, le fascisme progresse et ici et là, il arrive au pouvoir.

Cette progression est favorisée par la crise des partis traditionnels, dont certains capitulent et se rallient à des analyses et des solutions d’extrême droite, comme voir dans l’immigration un problème à résoudre ou dans l’application de politiques toujours plus sécuritaires.

Le fascisme se nourrit de la crise économique que les mesures néolibérales, loin de résorber, renforcent et plongent toujours plus de travailleurs dans la précarité. En particulier ces « classes moyennes » qui, perdant confiance dans la démocratie parlementaire, prêtent une oreille attentive aux sirènes fascistes.

On entend souvent les médias parler d’extrême droite, parfois de nouvelle droite ou « Alt Right » ; des journalistes assimilent parfois populisme de droite et de gauche. Pourquoi trop peu évoque le fascisme ? Et d’ailleurs, extrême droite et fascisme, est-ce la même chose ?

Ce cours entend bien répondre à ces questions et évaluer s’il y a un danger fasciste dans notre pays. Et si oui, d’où viendrait-il ? De Flandre uniquement ? De la N-VA ou du seul Vlaams Belang ? Ou des deux ? Nos droits démocratiques, y compris les droits syndicaux, sont-ils en danger ? Une nouvelle réforme de l’État nous menace-t-elle et est-elle la porte d’entrée pour l’arrivée au pouvoir du fascisme en Belgique ?

chat_bubble_outlineReviews